Tags et Filtres

Résultats de la recherche

5 résultat(s) trouvé(s) Trier par
  1. La comète 67P/Churyumov-Gerasimenko sous l’œil de Rosetta

    Date de publication:

    22 Janvier 2015

    Près de 6 mois après l’arrivée de Rosetta à proximité du noyau de la comète 67P, la revue Science publie dans son numéro daté du 23 janvier 2015 une série de 7 articles qui permettent de dresser un 1er bilan de l’exploration de ce petit corps du Système solaire.

    Tags associés:

  2. ROSINA, une expérience clé de la mission Rosetta

    Date de publication:

    12 Décembre 2014

    L’expérience ROSINA doit répondre aux questions essentielles concernant les objectifs principaux de la mission. Pour cela, elle réunit 3 senseurs optimisés pour remplir chacun une partie des objectifs, tout en étant complémentaires et en fournissant une certaine redondance.

    Tags associés:

  3. Le rôle de CONSERT dans la localisation de Philae

    Date de publication:

    1 Décembre 2014

    En plus de son utilisation programmée, l’instrument CONSERT a été mobilisé dans un mode non prévu initialement pour aider à la localisation du site d’atterrissage final de Philae. Wlodek Kofman, principal investigateur de CONSERT, et Alain Herique reviennent sur cette improvisation de haut vol.

    Tags associés:

  4. OSIRIS détaille le noyau de 67P: un entretien avec Philippe Lamy

    Date de publication:

    11 Février 2015

    Une forme bilobée avec une morphologie de la surface d’une très grande diversité et une densité 2 fois plus faible que celle de la glace, la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko commence à révéler ses secrets sous l’œil d’OSIRIS-NAC. Entretien avec Philippe Lamy, l’un des concepteurs de cet instrument.

    Tags associés:

  5. Rosetta, ROSINA et l’eau de la Terre

    Date de publication:

    12 Décembre 2014

    Les mesures effectuées entre le 8 août et le 5 septembre avec l’instrument ROSINA installée sur Rosetta relancent le débat sur l’origine de l’eau présente sur Terre. Le rapport deutérium/hydrogène de la comète 67P est en effet 3 fois plus élevé que celui de l’eau terrestre. Un entretien avec Christelle Briois et Bernard Marty pour aller plus loin.

    Tags associés: